Le DES de Médecine est composé de 8 semestres dont au moins 4 en médecine générale auprès d'un ou plusieurs praticien(s) maître(s) de stage des universités agréé(s) à titre principal en médecine générale, sauf dérogation sur projet professionnel avec accord du coordonnateur du DES.

Vous trouverez tous les détails dans le texte de loi d'origine.

La phase socle comprend 2 stages :

- 1 stage chez le praticien en médecine générale, dit stage niveau 1;

- 1 stage d'Urgences.

La phase d'approfondissement comprend 4 stages :

- 1 stage en médecine polyvalente intégrant notamment la possibilité de formation en santé de la personne âgée polypathologique. Ce stage est accompli au cours d'un des deux premiers semestres de la phase d'approfondissement.

- 1 stage couplé en santé de la femme et de l'enfant, qui peut se dérouler en milieu hospitalier et/ou extra-hospitalier (y compris agréé à titre principal en médecine générale) selon les agréments des terrains de stage. Ce stage est accompli au cours d'un des deux premiers semestres de la phase d'approfondissement.

Lors de ce stage, des demi-journées en consultation en santé mentale maternelle, en consultation maïeutique, en consultation en service de protection maternelle et infantile, et dans des lieux de stages extra-hospitaliers agréés seront intégrées aux obligations de service si ces consultations sont accessibles.

- 1 stage ambulatoire en soins primaires en autonomie supervisée (SASPAS ou niveau 2). Ce stage est accompli au cours d'un des deux derniers semestres de la phase d'approfondissement.

- 1 stage libre accompli de préférence dans un lieu agréé en gériatrie, pédiatrie, psychiatrie, psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, gynécologie médicale ou gynécologie obstétrique. Selon le projet professionnel de l'interne un stage en dehors de ces thématiques prioritaires sera possible.

La phase de consolidation comprend 2 stages d'un semestre en secteur ambulatoire de niveau 3, accomplis auprès d'un ou plusieurs praticiens maîtres de stage des universités agréés en médecine générale. Pour répondre à l'objectif de mieux former les étudiants au suivi des patients atteints de maladies chroniques, et au souhait que la 4e année soit ancrée sur le territoire, la poursuite du premier stage ambulatoire durant le semestre suivant se fera par reconduction après accord des deux parties. Pour autant, les étudiants doivent pouvoir bénéficier de 2 stages distincts, en cas de stage démarré dans de mauvaises conditions, de mésentente professionnelle, ou d'un projet professionnel nécessitant un autre terrain de stage…

Le troisième cycle est décomposé en deux phases comprenant chacun des obligations en stage et hors stage : la phase socle et la phase d'approfondissement.

La phase socle en première année est composée :

  • d’un stage en médecine générale (dit stage niveau 1), et
  • d’un stage dans un service d’accueil des urgences.

La phase « d’approfondissement » comprend :

  • un stage « Santé de l’enfant » en deuxième ou troisième année,
  • un stage « santé de la femme » en deuxième ou troisième année,
  • un stage en médecine polyvalente en deuxième année,
  • un stage autonome en soins primaires ambulatoires supervisé (dit stage niveau 2 ou SASPAS) en troisième année.

Ces stages durent chacun 6 mois.

Vous devez effectuer 8 demi-journées par semaine de travail au service. Une garde de nuit compte pour deux demi-journées. Vous disposez de deux demi-journées par semaine de travail hors stage : une demi-journée sous la responsabilité du coordinateur du DES et une demi-journée libre.

Pour poser un congé (annuel ou de formation), vous devrez utiliser le formulaire disponible sur cette page dédiée.

Vous disposez d’un repos de sécurité immédiatement après chaque garde. Le temps consacré au repos de sécurité ne peut donner lieu à l’accomplissement des obligations de service en stage et hors stage (pas de formation en repos de garde !).

Veuillez contacter le DMG pour tout manquement à ces obligations par vos services d’accueil.

Vous retrouverez lee texte de loi complet sur le site Legifrance.

Créer son propre stage professionnalisant, c'est possible ! En effet, vous pouvez constituer votre propre terrain de stage, dans tout le département du Haut-Rhin (68) et dans les zones sous-denses du département du Bas-Rhin (67).

Retrouvez toutes les informations et les contacts utiles dans le document ci-dessous.

L’évaluation générale des compétences en stage et hors stage se fait à l’aide d'une grille d'évaluation des compétences.

Au minimum, vous devrez conserver dans votre portfolio une fiche d'évaluation réalisée à chaque fin de stage réalisée par le responsable du stage.

Pour progresser, il est néanmoins fortement conseillé de réaliser une évaluation à mi-stage.

Pour les stages en ambulatoire, vous pouvez faire cette évaluation avec chaque MSU afin de récolter un maximum de retours sur votre progression.

En complément, il existe une grille d’évaluation en stage « santé de l’enfant » et en stage « santé de la femme » évaluant votre niveau d’autonomie dite "grille d'évaluation des activités professionnelles confiables".

Pour chacune des évaluations, nous vous conseillons aussi de vous auto-évaluer en remplissant la grille par vous-mêmes. Vous pourrez ensuite comparer votre évaluation avec celle de vos référents de stage.

En résumé, plus vous ferez d'évaluations, plus vous progresserez. Et vous éviterez aussi d'éventuelles déconvenues en fin de stage !